Smarthome : un marché bientôt mature ?

10 octobre 2017

Amazon vient de sonner la charge sur le marché de la Smart Home. Trois ans après l’arrivée de son premier système “Echo” intégrant sa commande vocale Alexa, le géant de Seattle a dévoilé fin septembre sa panoplie de huit nouveaux objets connectés pour la maison, à l’occasion d’une présentation à son siège, rapportée par le New York Times. Pour l’Américain, l’objectif est double. Il s’agit d’abord logiquement de distancer ses challengers (Microsoft avec Cortana, Apple avec Siri, Google avec Assistant), sur un marché estimé à plus de 54 milliards de dollars en 2022, selon une étude Zion Market Research.

Pour autant, le marché de la Smart Home devrait croître à un rythme modeste de 14,5% par an selon cette même étude. A titre de comparaison, le marché de l’Internet of Things dans son ensemble (sécurité, santé, logistique etc.) doit, lui, croître de 50% par an, à partir de 2020, selon les prévisions de Gartner. Autrement dit, le marché de la Smart Home montre encore quelques signes de résistances et peine encore à atteindre les niveaux de la grande consommation.

Pour lever ces freins, Amazon a donc voulu montrer qu’il était prêt à casser les prix. Son “Echo dot”, sa plus petite station connectée pour répondre à toutes les demandes dans une pièce (musique, appel, recherches…) sort ainsi à 49 dollars. Mais surtout, son produit phare, L’Echo, passe de 179,99 dollars à 99,99 dollars.

Cette stratégie n’est pas due au hasard. Grâce à son Echo, Amazon s’arroge en effet déjà 76% du marché des objets connectés pour la maison, contre 24% seulement pour Google et ses produits, selon une récente étude de  Consumer Intelligence Research Partners (CIRP).

Rien qu’aux Etats-Unis, ce sont 15 millions d’unités de l’Echo qui se sont écoulées, un chiffre qui a triplé en 10 mois, d’après cette étude. La firme de Jeff Bezos a donc tout intérêt à se montrer plus agressive sur les prix.

Pour s’étendre, Amazon pense aussi déjà Alexa sur le modèle de la plateforme connectée à des services tiers. Netflix permettant ainsi de commander l’application Fire TV, BMW pour communiquer avec la voiture, précise le NYT. Au final, il ne manquerait plus que les fournisseurs d’énergie s’y mettent en matière d’offres pour que le marché de la Smart Home atteigne sa vitesse de croisière. A suivre.

 

Crédit Illustration : Rashkishor Chauhan 

 

La rédaction HOW

par L'ADN

Linkedin

A lire aussi

La communauté des leaders de l'innovation

Innovating in good company

Rejoignez-nous